Village Montmartre

Montmartre, un petit village à Paris

Le célèbre village de Paris et des artistes a subi une corruption commerciale et touristique qui a certes détruit une partie de son charme. Mais l’âme et l’architecture demeurent, au-delà de l’invasion débridée d’une société abusive de consommation. Maints coins et recoins préservés vous plongeront encore dans une atmosphère où règnent l’art et la bohème.
Notre conseil : Profitez des visites collectives souvent organisées les samedis et dimanches, ou individuelles pour les découvrir.

Une brève histoire de Montmartre

Le nom de Montmartre, dérivation au travers des siècles de « martyrs », porte l’histoire tragique et l’injustice qui ont ensanglanté la butte. Durant l’Antiquité, le mons Mercurii accueillait le culte du dieu romain Mercure. La légende raconte que sur cette colline, Saint Denis et ses deux compagnons venus évangéliser la Gaule du Nord furent arrêtés, torturés et décapités par les romains, premier épisode d’une longue série d’exécutions et de martyrs. Au 9e siècle, une petite chapelle Sanctum Martyrium sera construite en hommage à ces malheureux. C’est ainsi que le « mont de Mercure » devient le « mont des Martyrs » qui se transformera ensuite en « Montmartre ».

Des carrières et galeries ont été creusées pour extraire le gypse des sous-sols de la colline. Elles deviendront le refuge de nombreux révolutionnaires. L’histoire sanglante continue et atteint le faîte de la violence lors de l’écrasement de la « Commune ».

Oublions ce sordide héritage et regardons l’image profonde de Montmartre, ses cabarets, ses lieux de divertissements et surtout les ateliers des artistes, mémoire créative et constructive dont l’empreinte a perduré.

Montmartre a longtemps été une campagne, jusqu’à la Première Guerre mondiale, tremplin historique où le village change avec l’arrivée des artistes, peintres, dessinateurs, sculpteurs, poètes et écrivains de toute sorte. La lumière y est parfaite et les loyers sont acceptables. La place du Tertre garde aujourd’hui ce souvenir culturel. De nombreux artistes y cultivent une tradition même si la séduction des touristes est la motivation nouvelle. Peu importe…, le charme, la créativité et l’esthétique sont là sous une luminosité exceptionnelle. De grands artistes plus récents ont laissé une partie de leur âme en ce lieu magique : Picasso, Georges Brassens, Claude Nougaro, Dali ou Jean Marais… Visionnez le chef-d’œuvre cinématographique Amélie Poulain pour goûter l’atmosphère si particulière de Montmartre.

Le Marais, un quartier emblématique de Paris

Quartier du Marais à Paris

Le Marais est un quartier bien connu des fêtards, des accros du shopping, mais aussi de ceux qui aiment les musées et les jardins.

Le quartier tient son nom du fait qu’autrefois c’était une zone marécageuse occupée, à partir du XIIe siècle, par les ordres religieux. Peu à peu, les infrastructures se développent, de nombreux hôtels particuliers voient le jour, et le Marais devient petit à petit le lieu de résidence de la noblesse parisienne.

Au XVIIIe siècle, le quartier est délaissé par la noblesse, au profit du Faubourg Saint-Honoré et du faubourg Saint-Germain, qui offrent plus d’espace. Après la Révolution française, les propriétaires fortunés désertent complètement le Marais, laissant place à une population d’artisans et d’ouvriers qui occupent les anciens hôtels et construisent des ateliers dans les anciennes cours.

Quelques siècles plus tard, le paysage démographique du Marais a changé. Aujourd’hui, plusieurs communautés sont installées. Il s’agit principalement de la communauté juive et la communauté homosexuelle. Voilà pour la partie historique.

Que faire dans le marais ?

Si vous ne savez pas trop quoi faire par une après-midi ensoleillée dans le Marais, je vous conseille une virée shopping, agrémentée d’une pause café à une terrasse. La rue des Francs Bourgeois, particulièrement, abrite de nombreuses boutiques de fringues, comme American Apparel, Vanessa Bruno ou encore Zadig & Voltaire.

Pour le soir et le week-end, les bars, clubs & restaurants ne se comptent même plus ! Le Marais est un des coins les plus animés & attractifs de Paris pour la “vie nocturne”, avec les Champs Elysées, ou encore Bastille et la rue Mouffetard.

Culturellement, le Marais a beaucoup de sites et monuments à son actif : le musée Carnavalet, la place des Vosges, le musée Picasso, le marché des Enfants-Rouges, les Archives nationales, le Jardin Francs-Bourgeois-Rosiers, mais aussi la maison de Victor Hugo ( au 6, place des Vosges ) et celle de Nicolas Flamel ( au 51, rue de Montmorency ).

Le marais, un quartier vivant

Vous l’aurez compris, le Marais est un des quartier de la capitale les plus vivants, et riches, aussi bien historiquement que culturellement parlant. Il est plutôt central, et très bien desservi par les transports en communs !

Nos bonnes adresses dans le Marais

Cafés :

  • rue Vieille du Temple : n°78, La Perle
  • rue du Bourg Tibourg : n°30, Mariage Frères (Café & Salon de thé)

Hôtels ( au cas où ) :

  • rue de Turenne : n°30, Hostellerie du Marais
  • rue des Vinaigriers : n°52 bis, Hotel Soft ( celui-ci est plus du côté de République, mais les prix sont très attractifs !)

Restaurants :

  • rue Vieille du Temple : n°28, Les Philosophes
  • rue Malher : n°4, Breakfast in America

Bars :

  • rue François Miron : n°26, La Perla Bar
  • rue Vieille du Temple : n°16, le Pick Clops
  • rue Quincampoix : n°27, le Komptoir
  • rue du Bourg-Tibourg : n°18, le Lizard Lounge

Musée de l’Orangerie

Musée de l'OrangerieEntièrement rénové et restructuré, ce musée a ré- ouvert ses portes au public le 17 mai 2006, pour notre plus grand plaisir. Cette restauration a permis de redécouvrir les fenêtres de l’ancienne Orangerie, le musée n’en est que plus magnifique et lumineux. La chose à ne PAS MANQUER est, naturellement, la série de tableaux de Monet, les Nymphéas. Avant sa réouverture, les peintures de l’artiste étaient présentées dans une salle en rez-de-chaussée qui était assez sombre. Mais à présent, elles sont présentées dans une nouvelle galerie baignant dans une lumière naturelle provenant du plafond qui illumine délicatement les toiles. Monet, que l’on appelle le « peintre de la lumière », doit être satisfait. La plupart du temps, il y a une queue à l’entrée du musée, dans la mesure où le musée régule le nombre des visiteurs en raison de l’exiguïté des lieux.

Mais une fois à l’intérieur, la foule ne vous dérangera pas. Le musée a fait le choix de n’accueillir les groupes de visiteurs que le matin. Pour les autres visiteurs, en revanche, le musée ouvre à partir de 12:30. Même si la queue à l’entrée est parfois longue, ce musée vaut vraiment le détour. Principaux artistes et œuvres d’art : Monet : ‘les Nymphéas’, ’Argenteuil’, Renoir : ‘Le clown’, ‘Jeune fille au piano’, ‘Baigneuse aux cheveux longs’, Modigliani : ‘Portrait de Paul Guillaume’, Cézanne ‘Portrait de Mme Cézanne’, Picasso ‘La baigneuse’, Laurencin : ‘Mademoiselle Chanel’, Utrillo : ‘La Maison Rose’, Rousseau :‘Le Mariage’, Derain, Sisley, Matisse, Gauguin… etc.

Adresse :Musée de l’Orangerie, Jardin des Tuileries 75001, Tél : 01 44 77 80 07 – Métro : Concorde ligne1, 8, 12
Gratuit le 1er dimanche de chaque mois

Macaron huile d'olive et vanille
Macaron huile d'olive et vanille

Pierre Hermé

Le talentueux Pierre Hermé a été appelé le “Picasso de la pâtisserie » par Vogue. Peut-être le connaissez-vous déjà… Alsacien, Pierre Hermé démarre sa carrière à l’âge de 14 ans lorsqu’il rejoint Lenôtre. Après de brillantes périodes de travail chez Fauchon et Ladurée, Pierre Hermé ouvre sa 1ère boutique en 1998 à Tokyo.

Ses créations sont absolument exquises et tout aussi magnifiques que des bijoux. Elles sont le fruit de subtils mélanges de saveurs. Même si ces mélanges semblent inhabituels, le résultat n’en est pas moins délicieux. Après avoir acquis un savoir-faire très pointu durant plusieurs années, Pierre Hermé est un véritable ambassadeur de la gourmandise. Vous serez très agréablement surpris. Il remet régulièrement son propre travail en question, et présente ses nouvelles gammes de friandises deux fois par an. Il ne cesse de nous surprendre !

Soyez patient car il y a toujours une longue file d’attente à l’entrée de sa petite boutique située dans le quartier St-Germain des Prés. Mais si vous êtes gourmet, votre patience sera délicieusement récompensée.

Voici quelques unes des pâtisseries que propose Pierre Hermé :
Ispahan » : macaron parfumé à la rose, avec un cœur moelleux à la framboise et au litchi.
Plaisir sucré : cake au chocolat et aux noisettes
2000 Millefeuille : 1000 feuilles c’est bien, mais 2000 c’est encore mieux !

Adresse : Pierre Hermé, 72 rue Bonaparte 75006 – 01 43 54 47 77 – Autre magasin : 185 rue de Vaugirard 75015 – 01 47 83 89 96

Château de Champs-sur-Marne
Château de Champs-sur-Marne

Château et Parc de Champs-sur-Marne

Si le nom ne vous dit pas – encore – grand-chose, peut-être connaissez-vous déjà, sans le savoir, son décor intérieur ! En effet, le château de Champs-sur-Marne servit de lieu de tournage à de nombreux films (Marie-Antoinette, Ridicule ou Le promeneur du Champs de Mars…). Il fut aussi le cadre privilégié de réceptions officielles, dans les années 1950, de chefs d’états étrangers conviés par le général de Gaulle.

Ce château de plaisance, construit au XVIIIème, offre l’occasion d’une belle immersion dans l’art de vivre au siècle des Lumières. Il est également un des châteaux les plus meublés d’Île-de-France (900 objets et meubles !… trop ?) et son salon peint par Christophe Huet constitue un des rares exemples du goût pour les «chinoiseries» de l’époque. Les 85 hectares de parc ajoutent indéniablement au plaisir de la découverte.

A moins d’une demi-heure de Paris, restauré pendant six ans et ouvert au public, voilà une escapade pour oublier Paris quelques instants. Pendant le week-end, y aller plutôt le matin car l’adresse semble connaître un certain succès…

Menu