Passer un week-end dans le sud de la France, c’est la garantie de se faire plaisir. Le temps d’un court séjour, nous vous débroussaillons le chemin et vous proposons des endroits à découvrir. Native d’Antibes, j’ai moi-même passé le premier tiers de ma vie à Cagnes-sur-Mer, à une vingtaine de kilomètres de Cannes. Je vous propose alors cette virée en vous faisant profiter en exclusivité de mes petits coins que j’apprécie particulièrement.

Le massif du Tanneron

Même si la période du Festival de Cannes ne coïncide pas avec celle de la floraison du mimosa, il est toujours agréable de se perdre un peu dans le Tanneron, ne serait-ce que pour ses fabuleux panoramas ouverts sur la mer et Cannes.

Massif proche de l’Estérel, le Tanneron offre de nombreuses balades pour ce week-end, parfaites pour découvrir Cannes vue d’en haut. La hauteur vous permet d’apprécier un paysage magnifique, ponctué par les îles de Lerins. Le massif du Tanneron se rapproche géologiquement du massif des Maures.

Le Mimosa

MimosaLe Mimosa nous est venu de l’Australie vers le milieu du XIXème siècle, grâce aux Anglais venus sur la Côte d’Azur. Il s’est tout de suite bien acclimaté si bien qu’il recouvre presqu’entièrement le Tanneron aujourd’hui. La région en a retiré une grande fortune au début du XXème siècle.

Des habitants de Mandelieu lui ont rendu hommage en 1931 en lui consacrant une grande fête. Depuis, la tradition se perpétue chaque année en février (hormis une période d’incendies). Vous aurez tout le loisir de visiter une des forceries de Mimosa : la technique du forçage permet de maîtriser la floraison et d’expédier du mimosa dans le monde entier.

L’Estérel

L'EsterelLa route de la Corniche d’Or est incontournable si vous séjournez dans la région. La D98 qui relie Théoule-sur-Mer à Saint-Raphaël est vraiment magnifique. De nombreuses vues sur la mer évidemment, mais vous avez aussi des façons variées d’en profiter: calanques et petites criques, belvédères, plages, chemins de randonnée…

Un arrêt particulier à ne pas manquer à la pointe de l’Aiguille, à partir de laquelle vous pourrez avancer jusqu’à la Grotte de Gardanne.

En chemin, regardez bien également le paysage, car à vous de trouver l’ensemble architectural appartenant à Pierre Cardin, maison tout en rondeurs et aux couleurs terre de sienne qui se fondent dans la roche de l’Estérel. On l’aperçoit depuis la route.

Cagnes-sur-Mer

Hauts de Cagnes/merGrâce aux Hauts de Cagnes qui constituent le village médiéval, la ville est surnommée le “Montmartre de la Côte d’Azur“.

Cette partie médiévale de Cagnes est construite sur un site antique en IV avant notre ère.

Ne cherchez pas à stationner dans les Hauts de Cagnes. Vous pouvez vous garer au pied des Hauts de cagnes sur la Place Sainte-Luce et bénéficier du service gratuit de la navette.

Château-musée de Grimaldi

Le château a été construit au XIVème siècle et a été réaménagé lorsque la famille Grimaldi s’y est installée vers 1620. Le château de l’ancien marquis de Cagnes est d’un style typiquement méditerranéen. La commune l’a acquis en 1937 et l’a restauré petit à petit. La collection historique de Cagnes et des Grimaldi est présentée dans l’ancien château seigneurial de la ville. On y découvre l’histoire de cagnes, une collection ethnographique sur l’Olivier, de l’art moderne et contemporain. Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Nice, quartier Cimiez

Nice quartier CimiezAu minimum, vous passerez au moins en voiture sur la fameuse Promenade des Anglais. Nous vous proposons une visite plus secrète dans les hauteurs de Nice en son quartier de Cimiez.
Cimiez était la base des Ligures aux IIIème et IIème siècles avant J.C. On y trouve notamment le musée Henri Matisse et des ruines romaines : les arènes, l’amphithéâtre et les thermes. Les arènes et ses oliveraies adjacentes servent de somptueux décor au Festival annuel Nice Jazz.
Par ailleurs, il ne faut pas manquer la visite surprenante du monastère de Cimiez et de son jardin.
Trois oeuvres majeures du peintre primitif Louis (ou Ludovic) Bréa sont exposées au monastère de Cimiez : La Déposition de croix, la Crucifixion (1512) et la Pietà.
Le monastère rassemble l’église Notre-Dame et le musée franciscain.

Quant au jardin, ses plans n’auraient pas changé depuis 1546 ! Il s’agit de l’ancien potager des moines. On y admire un point de vue incroyable sur la ville et la mer. Le jardin abrite aussi une grande roseraie.

Antibes Juan-les-Pins

Antibes Juan-les-PinsAvant de revenir vers Cannes, Antibes Juan-les-Pins vous retient encore un peu. Des remparts aux musées, en passant par les rues piétonnes, il fait bon flâner à Antibes.

Le Fort Carré trône sur la presqu’île Saint-Roch, à 26 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le fort est entouré d’un parc protégé de 4 hectares. Construit dans la deuxième moitié du XVIème siècle, il a été sensiblement amélioré par Vauban à la fin du XVIIème siècle. Le bâtiment ne cesse d’être un site stratégique qu’avec le rattachement de Nice à la France en 1860 et le recul des frontières que l’événement a induit.
Prenez le temps de contempler le Port Vauban, passez la Porte Marine, puis déambulez en suivant les remparts ou au hasard des rues piétonnes. Antibes, c’est aussi des musées (Picasso, d’archéologie, Peynet…), le Cap d’Antibes, et les plages (la plage de la Tourelle est pleine de charme).

Menu